Maintien à domicile

Comment bien choisir son matelas anti-escarres ?

Le fait d’être immobilisé pendant longtemps suite à un accident, une hospitalisation de longue durée ou une maladie grave n’est pas sans conséquence.
Pour prévenir ou soigner les escarres entraînées par ce long immobilisme, le matelas anti-escarres est indispensable pour les personnes alitées. Cependant, il n’est pas toujours évident de choisir le modèle le plus adapté à votre besoin.

 

Une escarre, c’est quoi ?

 

L’escarre est une plaie souvent profonde qui se forme chez les personnes immobilisées ou alitées au niveau des zones d’appui.

Pour mieux comprendre ces plaies, vous pouvez consulter notre article sur les différentes catégories d'escarres

 

Le rôle du matelas anti-escarres

 

Il aide à répartir votre poids de façon homogène de manière à prévenir ou traiter les escarres. Son but est donc d’éviter une forte pression de façon prolongée à un endroit précis du corps. La réduction des pressions est facilitée par : l’élasticité du matériau, l’augmentation de la surface de contact et la réduction des sources de frottements et de cisaillements.

 

Les différents types de matelas en fonction des besoins

 

C’est le niveau d’exposition aux risques d’escarres qui détermine le type de matelas adapté à votre besoin. Afin d’évaluer votre risque d’escarres, les professionnels de santé se réfèrent aux échelles de Braden et/ou de Norton. Ces échelles établissent une classification des matelas selon le niveau de risque allant de la classe I à III. Elles prennent en considération la condition physique (de bonne à très mauvaise), l’état mental (inconscient, confus ou alerte), le niveau d’activité (de totalement aidé à capable de marcher sans aide), la mobilité (immobile, limitée, totale) et la possible incontinence (la macération augmentant les risques d’escarres).
Référez-vous aux conseils d’un professionnel de santé afin de déterminer précisément votre besoin en termes de classe de matelas.